ThaIlande - Le sanctuaire des ElEphants

On commence cette série d’article sur mon voyage en Thaïlande avec un article sur nos amis pachydermes ! Je propose de vous faire découvrir le sanctuaire des éléphants à Phuket qui permet aux touristes de faire connaissance avec l’éléphant d’Asie, tout en respectant l’animal.

Les elephants en quelques mots (et chiffres)

J’ai commencé par cet article car malgré le fait que la Thaïlande n’est pas le seul pays où l’on peut trouver des éléphants, c’est peut être ce que j’ai préféré dans ce pays.

Nous allons donc faire un point sur l’éléphant d’Asie, qui est présent en Thaïlande, et l’utilisation que les gens en font la-bas.

Ce qu’il faut savoir c’est que l’éléphant est à la base très rependu dans les contrées Thaïlandaises, mais posséder un éléphant coûte très cher en terme d’entretien. Donc pour rentabiliser et pouvoir s’occuper d’un éléphant, les Thaïlandais doivent s’en servir pour accomplir certains travaux. Un éléphant permet d’effectuer des travaux demandant une force et une endurance importante. En effet, vous vous en doutez mais un éléphant est capable de soulever quelques centaines de kilos, il est ainsi capable de porter des êtres humains et sont donc très utilisés pour proposer des balades à dos d’éléphants aux touristes.

Le problème est que se servir de l’animal de cette manière réduit largement son espérance de vie à cause du fait que sa colonne vertébrale s’affaisse sous le poids de la « selle » qui est placée sur son dos (qui pèse une centaine de kilos), plus le poids des personnes ou des outils que l’éléphant porte ou traîne.

Un éléphant a donc normalement une durée de vie équivalente à celle d’un humain, mais à cause de ce mauvais traitement, sa durée de vie est divisée par 2 ou 3 !

Un éléphant d'asie peut vivre jusqu'à 70-80 ans !

Vous pouvez d’ailleurs vérifier sur Google ou même Wikipédia qui donne tous deux des chiffres qui sont en fait très loin de la réalité puisqu’ils annoncent une durée de vie d’un cinquantaine d’année.

Tout ça pour vous dire qu’il subsiste tout de même deux écoles en Thaïlande, et surement ailleurs : ceux qui vous proposent des balades sur le dos des éléphants (pas bien 🙁 ) et ceux qui vous proposent de découvrir l’animal et de partager avec lui, et c’est cet aspect là que nous allons découvrir dans cet article !

La decouverte des elephants

En arrivant au sanctuaire des éléphants, on découvre que ceux-ci sont tous en liberté. Rapidement, on comprend que l’on va donc être réellement en contact avec l’animal, mais une petite appréhension s’installe face à ces animaux massifs et imposants.

Les gérants de ce sanctuaire nous font donc un petit topo sur les éléphants d’Asie :  

Donc si je résume, l’animal est environ 2 fois plus grand que vous, il consomme 100 voir 200 fois plus de nourriture que vous par jour, quant au poids pas besoin de vous expliquer que l’on utilise même pas la même unité de mesure.

En les voyant simplement de loin c’était déjà impressionnant, avec les chiffres ça le devient encore plus !

Enfin on nous explique que chaque éléphant possède un « soigneur » attitré qui s’occupe de lui tout on long de la journée afin de le nourrir, le laver, etc… mais aussi tout au long de sa vie, c’est pourquoi un éléphant et son soigneur sont très proches !

Maintenant que nous en savons plus sur ces petites bêtes nous allons pouvoir les rencontrer 🙂

Premiere rencontre et nourrissage​

Photo de Julien et Gwen avec un éléphant dans une réserve d'éléphant en Thaïlande

On se dirige donc vers des éléphants, que les soigneurs ont regroupés. Plus on se rapproche et plus on constate que les chiffres que l’on nous a donné précédemment étaient bons.

Premier fait qui m’a « marqué », les éléphants ont la peau extrêmement dure et rêche, on est bien loin de la peau toute lisse de Babar ou Dumbo.

Je le répète encore une fois mais c’est vraiment très impressionnant, on se trouve face à un animal plus grand que vous et auquel il suffirait de s’allonger sur vous pour vous réduire en pièce.

Une fois que nous avons fait connaissance avec eux nous avons pu les nourrir, avec des fruits, bananes, pastèques, etc… Autant vous dire que l’éléphant ne prend pas la peine de retirer la peau d’une pastèque, étant donné que ses dents font la taille de votre main. Au départ la plupart des aliments que l’ont veut lui donner retombent sur le sol car on ose pas trop non plus enfoncer sa main dans sa bouche (étant donné que sa bouche pourrait facilement contenir votre tête). Et puis finalement, en mettant la nourriture vraiment directement dans sa bouche il semble mieux apprécier, on s’en tire simplement avec une main pleine de bave d’éléphant 🙂

Je sais que je fais beaucoup d’allusion au fait que l’éléphant est un animal très imposant avec des membres disproportionnées par rapport à un corps humain, mais ils restent des animaux calmes qui semblent aimer jouer et ne demandent qu’à être bien traités 🙂

Le bain de boue

Photo de Julien avec un éléphant dans une réserve d'éléphant en Thaïlande

Maintenant que nous sommes plein de bave d’éléphant, il faut bien aller prendre un petit bain. Malheureusement pour nous qui utilisons l’eau et le savon, l’éléphant lui préfère l’eau et la boue. En effet avec une peau aussi dure, l’éléphant a besoin d’une certaine protection, que lui fournit la boue.

On saute donc gaiement a pieds joints dans ce bassin plein de boue. Le principe était simplement de couvrir l’éléphant avec de la boue que l’on ramassait au fond du bassin, puis de le rincer avec de l’eau, sauf si monsieur en décidait autrement et qu’il préférait s’allonger dans le bassin pour se rincer tout seul (et au passage créer un mini tsunami dans le bassin).

Après cela on a quand même eu le droit à une vraie douche, toujours accompagnés par nos amis pachydermes !

Elephant Jungle Sanctuary​

Logo de l'association Elephant Sanctuary en Thaïlande

Avant de terminer cet article, je souhaitais revenir un peu sur l’organisme qui gère ce sanctuaire des éléphants à Phuket (et d’autres ailleurs en Thaïlande).

Les informations que je vous ai fournit sur les éléphants et ce sanctuaire sont relativement succinctes comparé à la richesse de cette endroit 🙂
Je vous invite donc à vous rendre sur leur site internet où vous pourrez en apprendre plus sur les éléphants, l’organisme, leur missions etc…

Conclusion

Finalement les éléphants, on en voit dans les livres, les dessins animés et les zoos mais rien de plus impressionnant et instructif que de pouvoir vraiment faire réellement face à l’animal. Je pense qu’il y a vraiment peu d’endroits ou vous pourrez rencontrer un animal si imposant par sa taille et si doux dans sa façon d’être (même si ça reste quand même un éléphant).

C’est, personnellement, la deuxième fois pour ma part que je partage à ce point avec des animaux (la fois précédente étant en République Dominicaine où j’ai pu nager avec des dauphins) et je vous invite donc à tenter l’expérience car vous vous rendrez compte que c’est vraiment quelque chose d’exceptionnel 🙂

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *