Festival - Download Paris 2018

Enfin ! Mon premier article sur la musique, et celle que j’aime c’est le métal ! Alors oui c’est un univers un peu particulier mais c’est quelque chose que j’adore par dessus tout, je passe d’ailleurs plusieurs heures par jour à écouter de la musique.
Laissez moi donc vous guider dans cet univers avec le Download Festival Paris de 2018 ! 🙂

Le Download, c'est quoi ?

La foule lors du Download Festival à Paris en 2018

Comme dans tout Festival il y a énormément de monde mais surtout, tout ce beau monde est là pour les mêmes raisons : la Musique. Alors oui généralement chaque Festival a un thème et ici je vous parle d’un festival de rock.
En effet, le Download Festival est à la base un festival de rock anglais créé en 2003 qui s’est rapidement exporté dans d’autres pays et nous avons la chance d’en profiter en France, à Paris, depuis maintenant 3 ans. Pour ma part c’est la deuxième fois que je m’y rendais 🙂

Vous devez peut être vous dire, « Mais alors si tu aimes le métal, pourquoi tu vas à un festival de rock ? » et bien parce qu’au final même si à l’oreille c’est différent, les deux sont étroitement liés. En effet le métal est en quelque sorte né du rock, comme beaucoup de choses il n’y a pas forcement de théorie exacte, l’une d’entre elle s’explique lorsqu’un qu’un journaliste voulant parler de la musique de Jimmy Hendrix l’aurait décrite de la manière suivante « It’s like heavy metal falling from the sky. ».

Donc non, pas de sacrifice à Satan, pas de bain de sang ou de bébé chat démembré, juste du rock et un de ses dérivés. Je vous propose donc un petit top 5 de mes groupes préférés que j’ai eu la chance de voir cette année au Download 😀

En 2018 le Download a accueilli 120 000 festivaliers en 4 jours

Mon top 5 de 2018

Powerwolf

On commence par Powerwolf, un groupe de métal allemand assez atypique puisque leur musique a un thème très religieux autant dans les paroles que dans la musique en elle même.

Les musiques de Powerwolf comportent beaucoup d’orgue, de chœurs et même parfois des paroles en latin ce qui peut donner un aspect très solennel, aspect qui ne se ressent pas vraiment dans l’apparence du chanteur est des musiciens qui sont très décalées !

En ce qui concerne les paroles des chansons, c’est assez ridicule puisque cela alimente tous les clichés que les gens peuvent avoir du métal, voici quelques titres pour que vous compreniez : 

  • We drink your blood
  •  St Satan’s Day
  •  Christ and Combat

Bref, vous aurez compris qu’on est vraiment dans l’abus et le cliché, mais c’est aussi ça qui rend les musiques de Powerwolf assez épique : c’est puissant, spectaculaire mais aussi solennel.

Je vous propose donc une courte vidéo qui va vous faire découvrir l’esprit du groupe en moins de 5 minutes dans le cadre du Download 🙂 Si vous souhaitez écouter plus de musiques de Powerwolf, c’est ici

The Hives

On continue avec The Hives, un groupe de rock indépendant suèdois. J’écoute ce groupe depuis peu de temps, j’ai même commencé à les écouter en voyant qu’ils étaient sur l’affiche du Download.

Ce que j’aime chez eux c’est que leur musique est très dynamique, ça remonte le moral et cela donne un petit coup de boost quand on en a besoin ! Cela me fait beaucoup penser à des vieux groupes de rock’n roll que l’on pouvait entendre avant comme les Rolling Stones par exemple.

Au niveau physique, le groupe a un penchant pour le noir et blanc avec des tenus style année 60 comme vous pouvez le constater sur les photos ci-contre avec la tenue en damier ( ? ) du chanteur !

En plus du look loufoque du groupe, le chanteur fait un véritable show lors des concerts. lors du Download il est même allé jusqu’à faire un slam (le fait de se faire porter par la foule) pendant le concert, ce que peu d’artistes ont fait lors du festival il me semble…

Je vous propose donc de découvrir ce petit grain de folie du  rock à travers leur musique « Go Right Ahead » que je trouve assez représentative du groupe 🙂

Guns 'n Roses

On passe maintenant à un groupe emblématique, les Guns \o/. Pour tout vous avouer, j’écoute assez peu les chansons de Guns’n Roses mais personne ne pourra nier le fait que c’est un groupe de légende, c’est donc plus par curiosité que par intérêt que j’ai assisté à leur concert.

Pour commencer c’était le show le plus long du festival, pas moins de 3h de concert ! Vous ajoutez à cela une intro badass, des décors imposants et même des feux d’artifices et vous obtenez un concert des Guns 🙂

Le groupe a bien évolué depuis ses débuts, avant la plupart des membres du groupe arboraient une longue chevelure en bataille et portaient des habits débraillés, maintenant c’est beaucoup plus assortit !
Il n’en reste pas moins qu’un des membres du groupe reste très reconnaissable même après toutes ces années : Slash ! En effet le guitariste du groupe est toujours fidèle à lui même avec sa longue chevelure noire, son haut de forme et ses lunettes de soleil, un look qui le suit et qu’il garde sur pratiquement tous les concerts.

Finis le blabla et place à l’action avec avec une musique que vous avez surement déjà entendu et peut être même que vous connaissez, Sweet Child O’ Mine !

Ghost

Musicien de Ghost avec un masque de Goule
Crédit photo : Nicko Guihal

Revenons maintenant sur un groupe beaucoup plus récent avec Ghost ! Un autre groupe de métal suèdois qui a lui aussi une identité bien a lui…

Par où commencer ? Ghost c’est un peu comme si le métal, le cinéma et la religion avaient un bébé (oui dis comme ça c’est encore plus bizarre). L’ensemble du groupe porte des masques afin de ne pas dévoiler leur identité (même si depuis nous savons qui ils sont), c’est donc un véritable mythe qui a été entretenu sur l’identité des membres.
Ajoutez à cela le fait que le chanteur joue le rôle d’un anti-pape à l’aspect satanique et que celui-ci considère les autres membres du groupe comme ses « Ghouls », chacune étant associée à un élément naturel (la terre, l’eau, le feu, l’air etc…)

Pour finir le chanteur change son « identité de groupe » à chaque album, au premier album c’était « Papa Emeritus », au second « Papa Emeritus II » et ainsi de suite comme si des anti-papes se succèdaient…

Vous l’aurez compris c’est un univers très particulier qui vous attend la, mais c’est aussi une des choses qui fait le succès du groupe 🙂

Passons maintenant à l’aspect musical ! Ce que j’apprécie particulièrement dans la musique et dans les différents groupes de métal, ce sont les différentes mélodies et sons que l’on peut associer à un groupe. Quand j’écoute quelques notes d’une musique de n’importe quel groupe et que je reconnait directement ce dernier, pour moi c’est un signe qu’il a une vraie empreinte sonore (j’espère que c’est clair car en me relisant je trouve pas forcement cela très clair :)).

Ghost a au final beaucoup de chose en commun avec Powerwolf : de l’orgue, des chœurs, des chants en latin, bref le thème est le même mais finalement il est traité très différemment en partie grâce à cet aspect « cinéma » qui met irrémédiablement en avant le chanteur, qui en joue d’ailleurs aussi beaucoup.

Je vous propose de découvre Ghost à travers une des chansons les plus connues (et aussi une de mes préférés) qui vous fera un petit peu l’inventaire du coté artistique du groupe 🙂

Marilyn Manson

Marylin Manson, le chanteur du groupe du même nom

On termine enfin avec surement l’un de mes artistes préféré et donc celui que je voulais absolument voir lors de ce festival : Marilyn Manson !
Vous connaissez surement Marilyn Manson puisque c’est un personnage très controversé autant à cause de son look que du thème de ses chansons et c’est tout ce que j’aime chez le chanteur, mais c’est aussi un musicien, un peintre, un acteur, un poète et ce dernier a même été l’égérie d’une grande maison de la mode !

Je trouve qu’il a un panel de style très étendu. Vous pouvez le constater assez facilement en écoutant ses albums, qui étaient à la base assez « glamour » (glamour mais métal) et qui sont devenus petit à petit plus sérieux, en plaçant le chanteur au centre du groupe et en en faisant une véritable icone. C’est donc vraiment un personnage qui s’impose grâce à sa mise en scène et sa très grande prestance.

Une des force de l’artiste ce sont aussi ses textes très imagés ce qui les rend assez poétiques et donc en total contradiction avec le style très « trash » qu’il fait apparaître physiquement.

Je pourrais encore en écrire des lignes et des lignes sur cet artiste que j’affectionne vraiment, mais place à la musique, avec Antichrist Superstar, qui est pour moi une des musiques emblématique de Marilyn Manson. 

Alors ... c'Etait bien ?

Bon je ne vous ai donné ici que 5 groupes, mais il y en avait bien sur 10 fois plus à aller voir. Outre le fait que les gens vont là bas pour la musique cela permet vraiment de faire une pause dans le train train de la vie, on est dans un univers totalement déconnecté du reste, on voit des groupes que d’habitude on écoute simplement sur notre téléphone ou sur Youtube, on rencontre des gens du monde entier (oui oui) qui ont fait le déplacement pour venir assister aux concerts et tout cela dans une bonne ambiance ! Alors oui le Download Festival, c’était bien ! C’était la deuxième fois que j’y allais et la deuxième fois que je n’étais pas déçu 🙂
Peut être s’y verra-t-on l’année prochaine ? 🙂

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur la musique