Rennes en 1 jour

Malgré ce titre un peu aguicheur, je vous propose aujourd’hui de visiter Rennes en une journée, c’est à dire de voir le maximum de choses en 1 jour. J’y ai récemment passé un court week-end et j’avais donc une journée pour tirer un maximum du chef-lieu d’Ille-et-Vilaine, ce que je souhaitais partager avec vous, alors c’est parti !

Mon parcours

Voici donc l’itinéraire que j’ai globalement suivi et que je vous recommande.

Nous allons donc passer par 8 points importants : 

Note : Le parlement de Bretagne n’apparait pas dans mes lieux à visiter car au moment où j’étais à Rennes il était visiblement en travaux (échafaudages et compagnie) mais c’est aussi un monument à voir.

Les portes mordelaises

Même si l’origine du placement de ces remparts date de l’Antiquité, les portes Mordelaises ne sont bâties que pendant le Moyen Âge. Jouant correctement leur rôle de protection de la ville, elles devront être reconstruites pendant la Guerre de 100 ans.
Les portes représentent un vrai symbole pour la Bretagne car c’est aussi par là que, jusqu’en 1532, rentraient les Ducs et Duchesses de Bretagne avant leur couronnement.

Les fortifications sont ensuite démantelées petit à petit à la fin du Moyen Âge sur ordre du Roi.

Elles sont appelées portes « Mordelaises » en référence à la paroisse de Mordelles, une commune située à l’ouest de Rennes.

Les portes ont ensuite plus ou moins bien traversées les âges, elles ont récemment été restaurées pour redonner une seconde vie à ce lieu emblématique de Rennes et de la Bretagne en général.

Marchons maintenant pendant quelques minutes afin de nous retrouver face à un bâtiment classé parmi les monuments historiques Français.

La CathEdrale Saint-Pierre de Rennes

Bien qu’il existait déjà un lieu de culte longtemps avant, la Cathédrale en elle même fut construite au XVIème siècle.

C’est ici que Henri VII promis d’épouser Elizabeth d’York, ce qui donna naissance à la dynastie anglaise des Tudors qui perdura jusqu’à Elizabeth Ire.

Au XVIIIème siècle, la cathédrale fut pratiquement démolie en entier afin d’être reconstruite. La construction fût finalement terminée en 1844.

Même si je trouve cette cathédrale magnifique avec ce très grand vitrail placé entre les deux tours, ce qui m’a vraiment choqué, c’est l’intérieur.
Je m’attendais à une vieille cathédrale à peu prêt entretenue et au final on a presque l’impression de rentrer dans la demeure du Pape. C’est vraiment magnifique.
Je vous laisse juger par vous même.

Vous aurez compris que ce qui m’a attiré c’est cette très belle coupole qui amène un puit de lumière dans le cœur de la cathédrale.

Avançons maintenant de quelques centaines de mètres pour nous retrouver directement sur la Place de la Mairie.

La place de la Mairie

L'Hotel de ville

Nous arrivons donc sur une très grande place avec 2 bâtiments imposants : l’Hôtel de Ville et l’Opéra de Rennes.

Commençons par la Mairie.

Ce sont à l’origine 2 bâtiments qui composent la Mairie : un au Nord et un au Sud, qui seront plus tard reliés par un 3ème bâtiment en forme d’arc de cercle, ce qui donne la Mairie que nous connaissons actuellement.

La partie Nord abrite un Panthéon faisant hommage aux morts des principales guerres du XXème siècle (Première et deuxième guerre mondiale, guerre d’Indochine et guerre d’Algérie).
Ce monument est aussi classé au patrimoine des monuments historiques Français depuis 1940.

Même pour une Mairie d’un chef-lieu, j’ai trouvé ce bâtiment vraiment très très imposant. A la fois large puisqu’initialement constitué de deux bâtiments reliés par la suite et en plus une grande tour trônant en son centre, c’est vraiment un très beau bâtiment.

La niche de la Tour de l'horloge

Nous connaissons tous l'attachement de la Bretagne à sa culture, en voici un parfait exemple.

La statue de la honte

La niche sous la Tour de l'horloge abritait à l'origine une statue du roi Louis XV qui fût détruite pendant la révolution. Elle fût ensuite remplacée par une statue d'Anne de Bretagne à genoux devant un personnage féminin représentant la France. Cette statue, définit par certain journaux locaux comme une "honte nationale" fût détruit en 1932 lors d'une fête honorant les 400 ans de l'union de la Bretagne à la France.

Elle ne fût jamais reconstruite.

L'Opera

Une Mairie avec une architecture donc plutôt originale mais surtout qui fait face à un autre bâtiment se trouvant de l’autre côté de la place : L’Opéra de Rennes.

Malgré le fait que ce soit un des plus petits Opéra de France (642 places tout de même) il n’en reste pas moins un des bâtiments les plus iconiques de Rennes (même si j’avoue que face à l’imposant Hôtel de Ville, il semble un peu abattu).

Ce théâtre à l’Italienne (c’est à dire un théâtre où la scène et la salle sont bien séparés), bien qu’il fût inauguré en 1836, du être entièrement reconstruit en 1856 suite à un incendie.

Vous remarquerez en haut du bâtiment (au dessus du mot « Opéra ») 10 statues qui sont les statues des 9 Muses de la mythologie grecque et la dernière étant celle du Dieu Apollon, dieu des arts.

Bien que l’Opera soit « petit », il sait profiter de la grande Place de la Mairie puisque tous les 2 ans est organisé un opéra en plein air sur cette place, accueillant jusqu’à 8000 spectateurs, curieux de découvrir cet art.

Le palais du commerce

On redescend maintenant vers le sud, on traverse la Vilaine afin de se retrouver sur la Place de la République, où se trouve le Palais du Commerce.

Cet édifice, initialement une bourse (c’est à dire un lieu où l’on échange des titres boursiers) a accueilli de nombreuses institutions : bibliothèque, école des Beaux-Arts, conservatoire de musique, bureau de Poste, café, standard téléphonique, bref c’est à ce demandé ce que ce bâtiment n’a pas déjà fait.

Le palais fut construit en 2 fois : la partie ouest au XIXème siècle et la partie est au XXème siècle.

Il est aujourd’hui en cours de réaménagement afin d’offrir des prestations de loisirs et culturel pour ses visiteurs (magasins, restaurants, hôtel, etc)

Le musee des beaux-arts

On s’éloigne maintenant du centre en longeant la Vilaine jusqu’à atteindre le Musée des Beaux-Arts.

Le MBAR (Musée des Beaux-Arts de Rennes) dédie donc un espace à l’exposition d’œuvres mais aussi un espace pour l’archéologie.

Édifié en 1794 en saisissant les œuvres à travers les bâtiments civils et religieux de toute la ville (oui pas très orthodoxe) et couplé à la collection personnelle de Christophe-Paul de Robien, Président du parlement de Bretagne de l’époque, elle devient une des colletions les plus importantes d’Europe.
Au cours du XIXème siècle, les apports de l’État et les différentes donations permettent à la collection du MBAR de devenir encore plus prestigieuse.

Aujourd’hui le musée permet à ses visiteurs de découvrir des classiques de la peinture du XIV, XVIII, XIX et XXème siècle et aussi de l’art plus contemporain avec des collections d’œuvres et d’artistes plus récents. Côté archéologie on retrouve des objets provenant d’Europe, d’Afrique, d’Amérique et datant des empires égyptiens, romains, grecques, étrusques et des objets régionaux.

Le Palais Saint-Georges

On remonte maintenant légèrement vers le centre jusqu’à atteindre le Palais Saint-Georges.

Il est construit à l’emplacement de l’ancienne Abbaye Saint-Georges de Rennes qui accueillait à l’époque des femmes bénédictines (c’est à dire lié à l’ordre de Saint-Benoit). Au XIIème siècle, l’abbaye est brûlée par Henri II et laissera place en 1670 au Palais de Saint-Georges.

C’est l’abbesse (supérieure dans une communauté de religieuses) Madgelaine de la Fayette qui supervise la construction, on retrouve d’ailleurs son nom sur la façade juste au dessus des arches.

A la révolution Française, le palais est transformé en caserne, il accueillera ensuite plus tard, au XXème siècle, la caserne de pompiers, la police municipale et les services administratifs de la ville de Rennes.

On notera le jardin qui met bien en valeur le palais, sans pour autant oublier le triskell et l’hermine bretonne dessinés parmi les fleurs au pied du palais.

 

Parc du Thabor

Enfin si vous avez encore un peu d’énergie (il va falloir marcher un peu), vous pouvez aller faire un tour au parc du Thabor, un très grand parc non loin du centre de Rennes.

Initialement une colline sur les hauteurs de Rennes, puis verger, puis terrain d’un hospice, puis promenade et enfin jardin publique, ce parc a tout traversé.

C’est aujourd’hui un très beau parc où l’on trouve des statues, des jardins à la française, un jardin botanique, une roseraie, bref de quoi satisfaire tout le monde.

Je vous laisse donc vous faire votre avis sur ce beau parc et surtout vous reposer un moment après cette longue balade.

 

Rennes en un jour ? ou deux ? ou trois ?

Bon, quelque soit la destination nous serons d’accord pour dire que faire une ville en 1 jour, c’est un peu comme dire que l’on a tout vu d’un pays en 1 semaine (ce n’est pas possible si vous n’aviez pas compris).

On va donc commencer par les bémols ou plutôt le bémol (je vous vois venir, ce n’est pas la pluie), Rennes c’est parfois un peu bruyant, alors oui c’est une grande ville donc c’est normal qu’il y ai du bruit mais c’est vrai que parfois on apprécierais que les trottoirs soit un peu plus larges pour que l’on puisse s’entendre penser quand une voiture passe à quelque centimètres. Bon on est d’accord, c’est un problème « citadin » et pas spécifique à Rennes.

Sinon, le seul fait que je fasse un article sur cette ville prouve que je l’ai vraiment appréciée, il y a plein de choses à voir, du monde mais pas trop, de la pluie (mais pas trop ?), bref Rennes c’est le chef-lieu de l’Ille-et-Vilaine et ce n’est pas pour rien !

Facebook
Twitter
Pinterest
Email
0 0 votes
Évaluation de l'article
guest
0 Commentaires
"Inline Feedbacks"
Voir tous les commentaires